Torre _ Monument pour le Tarn

Argile, chaux, acier, végétaux 

Trois tours de 220 x 60 cm 

Berges du Tarn,

Villemur-sur-Tarn, Haute-Garonne, France

2019-2020

© photos Mathilde Leveau

Les tours du projet Torre sont faites de terre crue et sont construites sur les berges du Tarn. Soumises aux crues et aux éléments, leurs structures d’acier émergeront au fil du temps, devenant support pour les grimpantes qui s’épanouissent le long de la rivière. L’oeuvre d’art se fait ici révélatrice du paysage. Érigées dans le lit secondaire de la rivière, les trois tours seront submergées par les crues qui emporteront au fil du temps la terre qui compose leur partie supérieure. La marque du passage de l’eau et les différentes hauteurs des crues sont imprimées sur les tours. 

 

Oeuvre évolutive plus qu’éphémère, Torre bouscule l’idée de la construction comme image de la pérennité. L’œuvre interroge la transformation des territoires par l’activité humaine et la dynamique du lien nature et culture, construction et déconstruction. Une fois les structures métalliques libérées de leur gangue de terre, elles seront prétextes au reverdissement d’un espace dénudé par la construction du parking qui le jouxte.  La terre est rendue au Tarn, et on revient à l’idée de cycle souvent explorée dans la démarche. 

 

Torre cristallise une recherche sur le patrimoine et l’identité de Villemur-sur-Tarn. À travers les trois tours, la terre et la rivière sont remises au coeur de l’histoire locale. Assemblage d’adobes (briques de terre crue) et de briques foraines (briques cuites traditionnelles locales), la construction est à l’image du patrimoine architectural de la région. Torre est un projet participatif : les habitants ont été invités à façonner les adobes avec la terre locale. C’était pour moi la meilleure façon de convoquer la « mémoire vivante » et de lui donner une continuité. Derrière cette réappropriation de la terre et de la rivière, derrière ce projet collectif, se cache l’idée du bien commun et des multiples notions qui l’habitent. 

 

Il y a derrière ces tours la réminiscence d’un jeu d’enfant, l’ombre d’un château de sable. La rencontre de l’autre sur la plage, le sable qu’on amasse, le travail au soleil brulant : pour attendre au soir la mer qui vient manger l’ouvrage.

Un projet participatif

Le projet participatif Torre a été mené dans le cadre des résidences d'artistes initiées par la ville de Villemur-sur-Tarn. Ces résidences de deux mois et demi permettent de s'immerger dans la ville, son patrimoine, son histoire. Ce projet est né de l'envie de réexplorer la construction traditionnelle locale (adobe et terre crue) tout en faisant participer les habitants

.  

Il se déroule sur trois périodes :

1) La construction des adobes par moulage avec plus de 50 participants (automne 2020)

2) La construction des tours sur les berges du Tarn (automne 2020)

3) L'installation d'une végétation persistante (grimpantes) sur les structures d'acier une fois que les crues du Tarn auront emporté la terre crue qui compose la partie supérieure des tours (à venir) 

Remerciements

.  

Ce projet a été réalisé dans le cadre des résidences d'artistes initiées par la mairie de Villemur-sur-Tarn. Au sein de cette équipe, je tiens tout particulièrement à remercier Marc Landié (dgs), Virginie Zuccon (responsable service animation culture) et Jean-Marc Dumoulin (maire), ainsi qu'Anne-Laure, Frédéric et Emmanuel. Merci également à l'équipe des services techniques pour leur appui (merci entre autre à Christophe, Dominique, Patrick, Thierry, Pascal, Didier et Marcel )

Merci aux participants du façonnages d'adobes qui furent nombreux et tout particulièrement à Véronique, Sébastien, Bernadette, Marie-Thérèse ; Marie et Guy ; Sacha, Heidi et Anne-Marie ; Christel, Geëtan et Abigaëlle.

Merci également à Marie-Martine Poncelet, présidente de l'association Les amis du Villemur Historique, pour sa belle présentation de la ville et à Marc Senouque, botaniste pour ses superbes présentation de la flore des bords du Tarn (dans le cadre de ballades organisées par l'association Nature en Occitanie) et ses conseils quant au verdissement des tours.

Merci à Yves Barat pour le suivi journalistique et amical, à José Vaquero pour les photos et à Hervé et Joëlle pour les petites attentions. Merci à tous ceux croisés sur les bords du Tarn pour leur conversation et leur intérêt, et merci aussi à tous ceux que j'oublie...

 

© 2018 MATHILDE LEVEAU 

  • Instagram Black Round
  • Vimeo Black Round