Crue (jours marqués d'une pierre blanche)

Acier, grès, eau de pluie, feuilles de saule

15 x 204 x 75 cm, 

Installation de juin à novembre, Centre d'art de l'île Moulinsart,

Fillé-sur-Sarthe, France, 2020

© photos Mathilde Leveau

02.jpg

C’est une œuvre évolutive qui parle tout autant de l’espace que du temps : Crue prend le pouls des lieux. Elle s’appuie sur le patrimoine et l’identité des lieux qu’elle habite.

Ici, le bac est rempli de l’eau de la Sarthe et de pierres récoltées dans les environs. Avec le temps, l’eau s’évapore ou remonte au rythme de la météo. Au contact de l’acier, l’eau se sature en oxyde de fer : durant l’évaporation, elle va marquer les pierres de la respiration du lieu. Ainsi, l’Île façonne l’œuvre.

Du temps géologique aux infimes bouleversements que chaque jour amène, l’installation conte la métamorphose des lieux.

mathilde leveau crue.jpg
03.jpg
03.jpg
04.jpg
02.jpg
11b.jpg
09.jpg
mathilde leveau crue.jpg
07.jpg
15.jpg